Qui sommes-nous ?

Les hommes et leur approche pédagogique

Les professeurs

Piano et formation musicale

Véronique Galliot

Nozomi Misawa

Patrick Vo Van Phuc

 

Violon

Emmanuel Galliot

 

Chant

Cecil Gallois

Piano et formation musicale

Véronique Galliot

 

Est née en France et a mené en parallèle des études musicales et de sciences politiques, à Paris.

 

Pendant 25 ans, Véronique a exercé des fonctions managériales au sein de grandes entreprises, principalement dans la haute technologie. Elle a également enseigné dans le supérieur.

Elève de l’école française de piano d’Yvonne Lefébure et de l’école russe avec Valéryi Sigalevitch, elle a complété sa formation musicale par l’apprentissage de la pédagogie Martenot, tant en formation musicale qu’en piano. Elle a abordé le chant choral au sein du chœur Colonne de Paris, ainsi que du chœur Vincent d’Indy, et a terminé sa formation musicale avec l'étude du chant auprès de Nicole Bruneau.

 

En 2012, elle ouvre l’école de musique Martenot La plage musicale, où elle assure les cours d’éveil pour les plus petits, les cours de piano et de formation musicale, ainsi que la direction du chœur amateur.

 

Depuis l'automne 2016, Véronique dirige le chœur Les Vents de la Mer à Larmor-plage.


Nozomi Misawa

 

Née au Japon dans une famille de musiciens, Nozomi Misawa est une pianiste japonaise. Après avoir obtenu son diplôme de musique à l’Université de musique Musashino de Tokyo, elle s’est installée à Paris en 1997.

 

 

Elle a perfectionné son jeu à Paris et s’est orientée parallèlement vers l’enseignement pour transmettre sa passion de la musique.

 

 Nozomi a obtenu les diplômes d’enseignement du piano et de pédagogie de la formation musicale de la méthode Martenot au sein du centre Martenot Kléber à Paris. 

 

Outre un intérêt particulier pour la musique contemporaine, son parcours pianistique l’a par ailleurs amenée à participer à de nombreux enregistrements d’œuvres cinématographiques ou télévisuelles.

 

A son actif, des films comme « Dissonance », « les brigades du Tigre » (remake au cinéma), ou encore « les cerfs-volants », film qui obtient le prix de la meilleure musique de film au festival de fiction TV 2007 de La Rochelle, avec une œuvre essentiellement écrite pour piano seul par le compositeur Olivier Florio, et pour laquelle le talent d’interprète de Nozomi Misawa a su donner toute son ampleur.

 

Nozomi interprète aussi de nombreuses œuvres du XXème siècle, avec un attrait particulier pour des compositeurs comme Toru Takemitsu, John Cage, George Crumb, Olivier Florio, Susumu Yoshida.

 

En 2010, elle fonde Otomaï avec Yuko Fujima, danseuse traditionnelle japonaise (Nihon-Buyo) et donne plusieurs concerts dans ce cadre.

 

Parallèlement, Nozomi enseigne le piano sur la base de la méthode Martenot et occupe un poste d’enseignante au centre Martenot Kleber à Paris depuis 2004. Elle est également accompagnatrice de la classe de danse au conservatoire de Montreuil (CRR Montreuil 93).

En 2010 et 2011 elle anime des ateliers de piano « ludique et vivant » dans le cadre des ateliers musicaux « Syrinx » à Poitiers.

 

Outre quelques concerts à Tokyo et à Paris, Nozomi organise régulièrement des stages de présentation de la méthode Martenot et donne occasionnellement des conférences sur cette approche pédagogique dans l’archipel.

 

 

En 2014, elle a fondé une association « Wa On » dans le but de promouvoir la culture japonaise au travers de la musique ; au sein de cette association, Nozomi a réalisé une tournée au Japon sur le thème : « la musique rencontre la poésie ».


Patrick Vo Vang Phuc

 

Est né en France et a mené de front des études musicales et littéraires à Rouen puis à Paris, où il a obtenu une médaille d’or ainsi qu’un 1er prix d’excellence en piano.

 

 

Ses études se poursuivent avec Sébastien Risler au Conservatoire Supérieur de Musique de Genève, où il obtient un diplôme de capacité professionnelle.

Il s’est aussi perfectionné auprès de maîtres tels que Cécile Ousset, Pascal Rogé et Huseyn Sermet, puis termine sa formation par l’étude du chant et l’accompagnement avec Sylviane Baillif-Beux et Dalton Baldwin.

 

En 2007 il entame une formation en pédagogie du piano au centre Martenot à Paris. Il est actuellement directeur de ce centre et y forme les professeurs de piano à l'approche Martenot. Cette pédagogie initie les élèves au piano par l’improvisation. Pratiquant cette façon d’enseigner depuis plusieurs années il a pu en constater les effets bénéfiques sur ses élèves.

 

Il est titulaire du Diplôme d’Etat de professeur de piano ainsi que d’une licence de concert et d’une licence d’accompagnement des Ecoles Royales de Musique Anglaises. Son temps se partage entre l’accompagnement de chanteurs, l’enseignement du piano et la direction de chœur, il a aussi travaillé en tant que répétiteur et chef de chant pour l’Opéra Studio de Genève.

 

Il se produit régulièrement comme soliste, accompagnateur, chambriste avec des partenaires comme Colette Alliot-Lugaz ou Frédéric Pellassy lors de nombreux concerts, spectacles au Havre, Rouen, Paris, Chambéry, Annecy, et dans toute la région du Sud-est, en Suisse (Berne, Bâle, Genève, Sion, Servion), en Italie (Festival « Armonie in Valcerina »), Aoste, en Allemagne (Fribourg, Berlin), à Londres ainsi qu’au Brésil (Sao-Paulo, Rio de Janeiro).

 

Il a fondé et dirige la classe d'improvisation de Clohars-Carnoët, classe qui fête son cinquième anniversaire en 2017.

Il est régulièrement assisté de Pascal Martins pour l'improvisation jazz.

 

Violon

Emmanuel Galliot

 

Après des débuts en violon classique, il est happé par les musiques traditionnelles en plein essor dans ces années 1970.

 

 

Son métier d’animateur le conduit à Grenoble où il co-fonde le Café des Arts et approfondit sa connaissance des musiques traditionnelles –publication du livre trente et une chansons chantées en Dauphiné. 

Il reprend en 1999 le chemin de l’école auprès de Simon Heyerick à l’ENM de Villeurbanne, puis au Conservatoire de Paris-11ème.

 

Avec une équipe de pédagogues internationaux spécialistes de la musique ancienne, le violon est étudié et pratiqué en relation avec la danse et l’action dramatique.

 

Il rejoint le TNP de Roger Planchon pour le Cochon Noir. En 2001 il joue le Client avec Charles Tordjman, (compagnie la Patience).

 

Parce que le violon est un instrument carrefour, sans frontières, des programmes sont imaginés au sein d’Actant-scène avec Laure-Marie Lafont pour explorer et faire vivre ses trésors méconnus. Les créations sont données partout en France. Des expériences artistiques sont menées avec tout public, notamment des personnes en grande difficulté à l’hôpital de Nanterre (reportage « la rue pour horizon » à France 3).

 

Avec le violon, mais aussi la mandoline et le tambourin, il joue les musiques qu’il a rassemblées ou créées spécialement pour : Milena de Prague, La Détresse et l’enchantement, Paroles d’humanité et Quatre petits bouts de pain.

 

Abdellatif Kechiche fait appel à ses qualités de musicien et de comédien pour son film Vénus Noire en 2010 (création et arrangement des musiques).

 

Comme comédien, il joue Sérébriakov dans Oncle Vania de Tchekhov. 

 

Chant

Cecil Gallois

 

Né en France, Cecil Gallois étudie au  CNR de Nantes puis au CMBV.  Il y travaille auprès de V. Dumestre, P. Cohen-Akenine, T. Koopman.

 

Il travaille en France et à l’étranger (récitals de musique baroque anglaise et italienne au Japon). Il chante avec L. Equilbey, J. Correas, H. Reyne, Christophe Rousset. 

Il a chanté au théâtre du Châtelet dans les Vêpres de la vierge de Monteverdi (dir. J.C. Spinosi). Il a chanté en soliste avec E. Haim.

Avec la Compagnie manque pas d’airs, il interprété les rôles de l'Enchanteresse et de l'Esprit et dirigé les chœurs dans Didon et Enée de Purcell en 2011, le rôle d’Eccliticco dans « Il mondo della Luna » de J. Haydn en 2012.

 

Avec l’ensemble Les Monts du Reuil, il interprété le rôle Pierrot dans Cendrillon,  à l'Opéra Comique, le rôle de Guillot dans Les 2 chasseurs et la laitière, le rôle de Blaise, dans Le docteur Sangrado de Laruette et Anseaume et à l’opéra de Reims en 2013.

 

En 2014, il endosse le rôle de Blondineau dans « le soldat magicien » de Philidor, participe en tant que soliste au spectacle « Golgota » de Bartabas.

 

Depuis 2011, il dirige l’ensemble de musique vocale a cappella « Tarentule », avec lequel il a participé au Festival d’Utrecht en 2012, qui a été reçu en résidence à la cité de la voix à Vézelay en Août 2014, et qui a été sélectionné pour participer aux demi-finales du concours international Van Wassenear à Utrecht en 2014.

 

Il a été en Décembre 2015, le médecin légiste dans la création de Juan Pablo Carreno « La Digitale » à l’opéra de Marseille avec Musicatreize dirigé par R. Hayrabedian.